Colors: Yellow Color

Elle s’appelle Mid’Amour. A quelques semaines de la sortie de son nouvel album « Mindondo », la jeune chanteuse kinoise a été arrêtée, le week-end dernier, à son lieu de répétition (bar Air Ways), dans la commune de Mont-Ngafula à Kinshasa pour nuisance sonore et coups et blessure à l’endroit du bourgmestre intérimaire de ladite entité, Tryphon Wobin.

« Avec tout le respect due à sa fonction, je demande à notre président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI d’instruire au ministre de la justice d’abolir la Commission nationale de censure des chansons et spectacles. Car, le Congo d’aujourd’hui ne mérite pas une censure alors que nous sommes un Etat démocratique. Le Congo est une nation de liberté de pensées et d’expressions. Les artistes doivent être libres de créer, de faire leur travail comme les médecins, les menuisiers, les taximen...», a déclaré Koffi Olomidé au cours d’un entretien accordé à la presse depuis sa résidence huppée du quartier Mont fleuri, à Kinshasa.

La musique congolaise dans toute sa diversité n’a pas lâchée de surprendre avec de nouvelles pépites dont Benny Ndombe, artiste musicien et danseur professionnelle de nationalité congolaise. Habitant la commune de Ngaliema, il est plus que déterminé à atteindre le sommet, en offrant à la scène musicale de bonnes chansons mixées aux pas de danse intéressants.

Ce jeune chanteur soutient, au cours d’un entretien, qu’il se bat pour pouvoir gagner une renommée afin d’être compté parmi les grands artistes congolais.
« Je me suis toujours battu pour être au top de ma forme avec une musique de différentes couleurs. Et, ajoutée à cela, la danse qui fait de moi un artiste complet. Je veux que le monde entier sache que je voudrais devenir une nouvelle étoile de la musique congolaise et pourquoi pas africaine, mais cela ne peut être possible que grâce à l’appui de mélomanes», a-t-il dit. Toutefois, Benny Ndombe ne néglige pas l’apport de toute personne de bon cœur dans sa musique.
En effet, il invite les mélomanes à pouvoir le soutenir, en écoutant ses chansons. «J’appelle tous les congolais de continuer à me soutenir et à consommer mes sons. Je fais toujours un effort d’ajouter une plus-value à ma touche musicale», a-t-il ajouté.

Pour l’instant, l’artiste est en plein tournage de son clip ‘’Everyday’’, essentiellement dédié à la femme africaine. Et, sauf changement de dernière minute, ce tube pourrait être sur le marché dans quelques jours.
Pendant ce temps, il est partagé entre la discographie et les productions scéniques. Ce 16 août 2019, Benny Ndombe est attendu pour un show live au Lounge Bar ‘’Sixty Five, dans son fief natal, la commune de Ngaliema.

Zoom
Benny Ndombe a commencé sa carrière depuis 2004 avec l’appui de son grand frère Zogor Ndombe, en faisant du break danse. En 2009, il intègre le groupe DM16 de Binza Ozone, à Ngaliema. C’est là que l’artiste a pris son envol, en accordant des chorégraphies dans différentes chansons, des styles Rap, RNB, Ndombolo, etc. Déjà à 24 ans, Benny Ndombe participe dans plusieurs organisations musicales dont la célèbre télé réalité «Vodacom best of the best» où il a accompagné professionnellement les candidats dans des chorégraphies.
Ce jeune kinois a été présent dans le clip de « Tout le monde », un des titres à succès de Fally Ipupa ainsi que dans la chanson de Lumino et Mohombi.

Tout récemment, Benny a été sacré vainqueur d’une grande compétition de musique organisée par la maison de production ‘’Empire Meji Record ’’ à Kinshasa.
Il compte à son actif trois singles qui sont disponibles sur toutes les plateformes de téléchargement, avec des titres comme : « Chiller » et « Motema »

Raphaël Mansangu

Depuis la sortie de son tout premier album chrétien «Ya Yesu Erataka Te», collègues artistes, peuple de Dieu et journalistes avertis ont cru que le Frère Nzego Trésor a abandonné définitivement la musique chrétienne, parce qu’ils supposaient que l’artiste n’avait plus des cartouches divines pour édifier les enfants de Dieu.

Les plus lus