Le chanteur Bendo Son est suspendu de Viva-la-Musica jusqu’à nouvel ordre. La décision est signée Marie Rose Luzolo Amazone, veuve Wembadio Jules, fondateur du groupe.

Bendo Son qui occupait le poste du Chargé de discipline de cette formation musicale, est remplacé par son collègue, l’animateur Biscuit des Ecoliers, l’inventeur de la danse « Kila mogrosso ». Celui-ci a été nommé officiellement par Amazone qui gère l’orchestre depuis la mort de Papa Wemba en 2016.

D’après le chargé de communication de Viva, il est reproché à ce guerrier combattant du clan La Musica l’indiscipline et le non-respect des engagements par rapport à ses obligations au sein de l’orchestre.
«Mal bouche, écart de langage vis-à-vis des administrateurs, imbu d’orgueil et trop d’absences dans les séances de répétitions sont des charges retenues contre Bendo Son, qui a toujours l’esprit de mater ses collègues », a indiqué la Voix autorisée du groupe.

Ce qui est vrai, ajoute-t-il, les violons ne s’accordent pas entre Bendo Son et le Chef d’orchestre Tosha Mfula Kanda, bassiste attitré de Viva. Il se passe un sérieux problème de leadership entre les deux doyens.
Rappelons que celui qu’on appelle Beya wa Beya Number One, avait réintégré activement Viva-la-Musica quelques jours avant la disparition de Papa Wemba à Abidjan.
Cependant, les observateurs avertis regrettent que cette mesure de le suspendre du groupe intervient dans un mauvais contexte. Non seulement Viva se recherche encore et toujours mais il traverse une période de vache maigre depuis que son leader a quitté la terre des vivants.

Il était important de consolider d’abord l’unité et de réussir la réalisation de l’album « Système de jeu sans kobanga » que les fanatiques attendent impatiemment sur le marché.
Surtout, renseigne-t-on, cette œuvre musicale connaîtra également la participation de Reddy AMISI, Stino MUBI, Luciana De MINGONGO et tant d’autres anciens soldats de Viva-la-Musica.

Jordache DIALA