«+243 » est le titre phare du prochain album du professeur Michel Ngongo pour lequel il vient d’entamer en studio les travaux d’enregistrement à Kinshasa. Cet artiste musicien, pianiste et ingénieur de son, confirme que sa nouvelle aubade musicale sera disponible au mois d’octobre 2019.

Voilà la quintessence de la conférence de presse tenue par ce grand musicologue congolais devant les chevaliers de la plume et du micro, à l’Institut National des Arts, (INA). Avec la bénédiction du DG de l’INA, Michel Ngongo a profité également de cette occasion pour faire la projection vidéo de son concert de musique instrumentale livré en 2017 lors de la présentation officielle de « Réflexion», son premier né artistique. Ceci, pour permettre aux journalistes de se faire une idée sur le projet « +243 » qui s’annonce déjà fracassant.

Pour Michel Ngongo, l’album « +243 » est constitué essentiellement de la musique instrumentale dont la valeur repose sur des articulations de différentes tribus de la RDC et de milieux urbains.
C’est un travail pertinent d’une musique de recherche dans lequel l’artiste s’est donné de la peine pour offrir au public ses propres compositions musicales alléchantes.
Son opus semble être un mariage de sons entre la tradition et la modernité dont le répertoire sera basé sur les musiques congolaises.

Toujours à la recherche de l’excellence, Michel Ngongo renseigne que « +243 » est travaillé dans les meilleures conditions possibles avec l’objectif de présenter une œuvre riche en mélodies et rythmes.
Au-delà de son expérience en la matière, l’artiste confirme la participation dans ce disque des autres instrumentistes congolais résidant au pays et à l’étranger.
L’idéal est de produire une variante des sonorités musicales qui justifie non seulement l’identité d’un peuple, mais aussi sa richesse culturelle à travers les différentes rythmiques originales de toutes les provinces.
Donc, « +243 » est une belle représentation de musique à l’aide des instruments. Il s’agira bien d’un album intemporel et sans frontières.

Ce projet vient encore valoriser et donner à la musique instrumentale sa place dans un pays où tout raisonne de l’art d’Orphée.
«La musique instrumentale existe depuis longtemps. Les grands musiciens congolais tels que Ray Lema, Lokwa Kanza… en savent quelques choses. On ne peut jamais s’en passer. Même le fond sonore des certaines publicités est instrumental. L’habillage des journaux télévisés ou à la radio prouve que cette forme de musique existe bel et bien », dixit le professeur Michel Ngongo.

Cet ingénieur de sons travaille dans la vision de lancer de signaux nouveaux de recherche pour une musique congolaise revalorisée dans sa théorisation et dans une pratique universalisable.
Cette conférence de presse a été également une aubaine pour l’artiste qui en a profité pour dévoiler aux journalistes quelques titres de son nouvel album notamment, «Jamais sans toi» et «Mboka Mboka».
A en croire Michel Ngongo, « +243 » est produit par sa propre plateforme digitale de vente de musique dénommée « Musiquerdc.com ».
Signalons que « +243 » est le deuxième album signé par ce grand professeur des musiques, après son premier disque « Réflexion » sorti en 2017.

Jordache Diala

Les plus lus