Ça fait déjà un mois et deux semaines, depuis que l’artiste musicien Ben Nyamabo est décédé à l’Hôpital général de référence de Kinshasa de suite d’une courte maladie. Mais, jusqu’au moment où nous mettions sous presse cette information, le corps sans vie du patron de l’orchestre Choc Stars est toujours gardé à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire.


D’ailleurs, c’était sur instruction de son collègue Nyoka Longo qui est le Président a.i de la Société Congolaise des Droits d’Auteurs et Droits Voisins (SOCODA), apprend-on, que son cadavre a été transféré de la morgue de l’ex-Mama Yemo pour celle de l’Hôpital du Cinquantenaire. Hélas ! Et depuis, personne n’en parle en termes d’organisation des funérailles pour rendre les derniers hommages à celui qui fut un ‘‘grand patron’’ de la musique à une certaine époque à Kinshasa.

On constate que les responsables de la SOCODA n’ont établi aucun programme pour les obsèques de Ben Nyamabo alors qu’il était l’un des administrateurs de cette banque qui gère les droits d’auteur des Artistes en RDC.
Silence radio également du côté de la famille biologique de l’illustre disparu qui ne sait pas par où commencer. « Sa femme et ses enfants s’en remettent à la Société qui est sensée de prendre en charge l’organisation des obsèques», révèle une proche de la veuve Nyamabo.
Dans le milieu des artistes, nombreux déplorent que le corps d’un grand monsieur de la trempe de Ben Nyamabo soit gardé plus d’un mois à la morgue à cause de manque d’argent pour l’enterrer.
Décédé le 4 décembre 2019 à l’âge de 60 ans, Mutombo Nyamabo Ben de son vrai, était chanteur et homme d’affaires.
L’histoire renseigne qu’il a été président-fondateur de l’orchestre Choc Stars, créé en 1983 avec le coup de pouce de Verckys Kiamuangana, un des doyens de la scène musicale congolaise.

Ben Nyamabo a réussi à diriger ce groupe avec une pléiade de vedettes de renommée telles que Bozi Boziana, Debaba El Shabab (Rip), Djuna Djanana, Djo Mali, le général Defao, Roxy Tshimpaka, Bengali petit prince, Lassa Carlyto et plusieurs autres étoiles de la musique congolaise de l’époque.
La constellation de ces étoiles a fait un choc qui a fait jaillir des étincelles.
Acteur majeur de la musique congolaise, il était auteur –compositeur de plusieurs chansons dont son célèbre titre « Riana », qui a fait la pluie et le beau temps au milieu des années 80.
L’habilleur de boss, propriétaire de la boutique Scarpa Uomo, Ben Nyamabo a pu faire la connaissance de beaucoup de musiciens qui le fréquentaient au fil de jours.

Jordache Diala

 

Statistiques

4760861
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4045
3954
70035
4527212
16142
640929
4760861

Your IP: 3.233.239.102
2020-04-04 20:12

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg