C’est une grande victoire pour le Collectif des Artistes et des Culturels, « C.A.C », vue son combat pour l’amélioration des conditions de travail des professionnels des Arts et de la culture.

Le Directeur général de la DGM, Roland KASHWANTALE l’a dit et confirmé : « la Direction Générale des Migrations (DGM) ne contrôle plus l’autorisation de sortie des artistes au niveau des frontières nationales de la RDC».
Cette position rassure le CAC qui est sortie satisfaite de l’audience lui accordée par le patron de la DGM, la semaine dernière, en son bureau à Kinshasa.
Au cours de leurs échanges, les professionnels de la culture ont estimé important que la DGM le signifie par une note circulaire afin de confirmer l’annulation officielle de ce document qui a été toujours l’objet de restriction et d’entrave à la liberté de mouvement des Artistes.

«L’objet de notre visite était de rencontrer spécialement le responsable de la Migration pour qu’il nous dise personnellement sa position sur la suppression de l’autorisation de sortie qu’on contrôle à nos frontières terrestres, maritimes et aéroportuaires par le service de la DGM à chaque fois que nous voulons effectuer un déplacement en dehors du pays. Cette audience nous a permis aujourd’hui d’avoir la position officielle de la DGM. Donc, plus question pour un artiste ou groupe de payer cette taxe», a déclaré le peintre Frank DIKISONGELE, Coordonnateur a.i du CaC et Chef de la délégation.

De son côté, Roland KASHWANTALE a révélé que, depuis son arrivée au mois de février 2019, certaines décisions importantes ont été prises afin d’assainir les mouvements migratoires en RDC.
Des instructions ont été même données aux Directeurs provinciaux ainsi qu’aux Chefs de poste au niveau des frontières pour mettre en application cette décision contre l’autorisation de sortie des artistes.
D’ailleurs, il n’existe aucun texte officiel interdisant le mouvement des artistes qui font partie des catégories des professions libérales. «Donc, il n’y a aucune restriction pour la liberté des Artistes, toute discipline confondue. Je suis surpris d’apprendre qu’on continue à vous exiger ce document appelé autorisation de sortie avant de voyager vers l’extérieur du pays», a déclaré le DG de la DGM.

Toutefois, il affirme surtout son implication et son accompagnement à la promotion et au rayonnement de la Culture congolaise à travers ses ambassadeurs qui sont les Créateurs et autres professionnels du secteur culturel.
« Je suis ami de la Culture. Il faut laisser les artistes se mouvoir. Nos musiciens, comédiens, cinéastes, peintres, stylistes, mannequins, écrivains, plasticiens … sont libres d’effectuer tout mouvement. Seul ou en groupe », a martelé Roland KASHWANTALE.
Cependant, il appelle les artistes et les opérateurs culturels à dénoncer tout dérapage et surtout à communiquer suffisamment sur la position de la DGM qui ne contrôle plus ce document. Car, il n’a aucun fondement légal.

Jordache Diala

Les plus lus