La guerre entre Vieux Bombas Nyoka Longo et Verckys Kiamuangana est encore loin de finir malgré l’implication personnelle du ministre de la Culture et des Arts qui a pesé de tout son pouvoir pour réconcilier les deux administrateurs de la Société Congolaise des Droits d’Auteur et Droits Voisins (SOCODA).

Un semblant d’accalmie ne rassure rien pour mettre fin à cette crise qui a pris pratiquement une autre dimension. On observe des divisions entre sociétaires de cette coopérative où les camps Nyoka Longo et Kiamuangana s’affrontent pour conquérir le pouvoir.
On assiste à la politique de ôtes-toi, que je m’y mette. Face à cette réalité, le chanteur Adricha Tipo Tipo a choisi de soutenir le Président du Conseil d’Administration de la SOCODA qui n’est autre que Verckys Kiamuangana.
Dans sa position, ce jeune sociétaire s’est engagé à s’attaquer bec et ongles contre le Vice-président du Conseil d’administration, Jossart Nyoka Longo.

Selon nos fins limiers, Adricha aurait dépassé les bornes jusqu’au point de proférer des injures et des propos malencontreux à l’endroit du Vieux Bombas au cours d’une réunion de la Société.
Il avait lancé des menaces de mort si pas menacé de tabasser le Vice-Président de la Socoda au cas où il continuait à combattre et à résister au doyen Verckys.
Au-delà de tout, apprend-on, le chanteur se serait illustré aussi par la calomnie, manquant ainsi du respect à Nyoka Longo.

Certains administrateurs déplorent aussi son comportement. Il aurait frappé d’un coup de poing Ben Nyamabo, un autre administrateur de la Socoda qui soutenait la position du Vice- PCA lors d’une réunion.
Très fâché pour n’avoir pas supporté l’humiliation, Nyoka Longo s’est résolu d’aller en justice contre Adricha Tipo Tipo pour diffamations et injures publiques.
Ça fait plus d’une semaine, renseigne-t-on, depuis que le chanteur est en détention provisoire au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK, ex-prison Makala).

Verckys abandonne Adricha ?
Aux dernières nouvelles, un groupe de musiciens constitués du bassiste Godet Lofombo, Antony Sampaio, Paul Le Perc et tant d’autres, est allé au siège de Zaiko pour solliciter la clémence du Vieux Bombas afin de retirer la plainte contre leur collègue détenu á Makala.

Malheureusement, le Vice-président du Conseil d’administration ne lui a pas donné cette occasion.
Par contre, un des administrateurs de la Socoda, qui soutient Nyoka Longo, a salué leur courage et en a profité pour leur expliquer les vraies causes du combat du vice-PCA contre Kiamuangana qu’Adricha Tipo Tipo défend aveuglément, selon lui.

« Je savais que Nyoka Longo ne leur donnerai aucune garantie probable pour sa libération d’autant plus que l’affaire se trouve déjà entre les mains du PGR. Car, Nyoka Longo ne peut rien faire à ce stade du dossier. Il revient à la justice de faire son travail », a-t-il déclaré en requérant l’anonymat.
Jossart qui, il convient de le rappeler, venait d’assumer l’interim de Verckys pendant toute période de sa maladie, reproche au PCA la mégestion et l’immixtion dans la gestion de la Socoda.
Ainsi, Tipo Tipo est tombé victime du conflit qui oppose les deux artistes au moment où les personnels de la société sont impayés depuis plus de 6 mois.

Jordache Diala

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout