Nouvellement installé à la tête du Ministère de la culture, Jean- Marie Lukundji se présente comme un Haut cadre ouvert, abordable et surtout disponible à prendre langue avec des artistes et des opérateurs culturels de son pays.

En effet, mardi 17 septembre 2019, dans son cabinet de travail situé à la lisière de la Gombe, M. Mukundji a reçu des différentes structures des artistes de la RDC. Il s’agissait de l’Association des Musiciens Chrétiens du Congo (AMC) et du Collectif des Artistes et des Culturels (CAC). Les deux structures ne se sont pas empêchées de présenter au nouveau Ministre leur civilité.

Ces différents groupes d’artistes avaient pris d’assaut le bâtiment du Ministère de la culture pour diverses raisons. Le collectif des Artistes et des Culturels (CAC) tenait, de prime abord, à présenter ses civilités au nouveau patron de la culture qui vient tout fraichement d’être installé. Ensuite, l’occasion faisant le larron, ledit collectif n’a pas tardé de remettre un mémorandum auprès du Ministre, reprenant les différents services de migration et la problématique des revenus financiers des artistes qui, du reste, sont devenus presque inexistants. En cela, faudrait ajouter la censure partielle des œuvres de certains artistes. Au sortir de cette rencontre, le porte-parole du collectif a souligné l’importance de ce tête-à-tête. «Nous sommes venus aujourd’hui au bureau du Ministre pour présenter notre association et féliciter de vive voix notre actuel Ministre de tutelle », a déclaré l’artiste comédien Rock Bodo, faisant office de porte-parole.

Au terme de cette rencontre, ces culturels ont présenté au Ministre Jean-Marie Lukundji quelques projets visant à faire de ce ministère l’un des meilleurs, rentable et faire de lui un véritable moteur du développement socio-économique. Il sied de rappeler que cette même structure avait, jadis, déposé un mémorandum à la présidence de la République pour des raisons plus ou moins similaires.

De leur part, les femmes de l’AMC, conduite à la tête par sa coordonatrice, l’artiste musicienne Micheline Shabani, ont, à leur tour, fait parvenir leurs civilités au nouveau Ministre de la culture. Aussi, elles ont promis leur soutien, celui de l’accompagner tout au long de sa mission à la tête de ce grand Ministère. «Notre présence ici, c’est pour présenter nos civilités à notre nouveau Chef. Notre souhait est que notre ministère puisse fonctionner normalement pour le bonheur de la nation, en général, et des artistes, en particulier. Que la musique chrétienne ne soit pas épargnée, car elle occupe 90% des chansons qui sont écoutées en RDC», a signifiée maman Micheline Shabani.

Au sortir de toutes ces visites, le Ministre Jean-Marie Lukundji a promis dès ces premiers 100 jours, de mener une politique culturelle avec des actions claires et précises afin de donner un minimum de sourire aux artistes et culturels congolais.

La Pros.