« les Femmes de Pakdjuma » est un récit écrit par Ange Kasongo Adihe et publié aux éditions du Pangolin en avril 2019.

 Ange est une journaliste, pur produit de l’école kinoise de journalisme, l’Ifassic ex Isti, elle a ensuite tracé sa voie en obtenant un master d’une école de journalisme lilloise. Des passages en stage à TV5 et des piges chez Jeune Afrique ont laissé entrevoir une future grande plume ou une future grande voix de la presse. Déjà en tant que journaliste, elle a laissé entrevoir les talents et la passion des mots et de l’acte de conter dans ses Lettres de Kinshasa, publiées sur le site de JeuneAfrique.com.

Le récit publié par Ange, « les femmes de Pakadjuma », c’est aussi une sorte de Lettre de Kinshasa. Pakadjuma est une de ces facettes de Kinshasa. Le quartier rouge et noire, paré dans l’imaginaire kinois de tous les vices. Prostitution, vol, pauvreté, peu de kinois n’y vont s’ils n’y sont contraints. Mais hors mis ses propres habitants, qui connaît vraiment Paka ( diminutif de Pakadjuma) ? Ophélie, française d’origine congolaise revient sur les lieux de sa naissance et de ses premières années. Un ressort secret l’attire vers ce quartier dont elle a échappé assez tôt à l’engrenage vicieux de misère. Elle veut retrouver les images de son enfance, rendue brumeuse par le temps et peut-être aussi par un refoulement inconscient.

Suite de l'article originale sur www.beatitudes.com

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout