Lutumba Simaro a cassé la pipe à l’âge de 86 ans, léguant son groupe ainsi que sa guitare à des personnes dignes de sa confiance.

Décédé en France de suite d’une maladie, à Kinshasa, Capitale de la République Démocratique du Congo, les premières dates relatives au programme des funérailles s’annoncent déjà. Communiquée par des sources fiables et officielles, jusqu’ici trois journées ont été clairement ciblées pour les hommages. Il s’agit du dimanche 14, jeudi 18 et vendredi 19 avril 2019.
Kinshasa ne tardera pas de rendre les hommages mérités et dignes à la carrure ainsi qu’à la carrière du Grand Lutumba Simaro Masiya, l’un des doyens de la musique congolaise ayant résisté après le départ dans l’au-delà de King kester, Madilu système, Pepe Kale,…

En effet, le menu transmis à ce jour, cible la date du dimanche 14 avril prochain comme celle prévue pour le rapatriement du corps de l’illustre disparu pour la morgue de l’Hôpital du cinquantenaire. Ensuite, les 18 et 19 avril 2019, journées alignées et réservées à l’exposition de la dépouille du Poète Lutumba pour les hommages mérités, publiques et dignes de sa renommée. Néanmoins, l’endroit reste encore non spécifié. Selon les sources, il sera question de choisir entre le Palais du peuple et le Stade des martyrs puisque Lutumba fut un Grand d’Afrique, au Congo et même dans le monde, sa musique a propulsé le pays.

Tout compte fait, en terme des témoignages recueillis, le Poète a été connu pour sa nature calme, son esprit rassembleur, sa maturité, sa grandeur de cœur ainsi que son esprit de dépassement de soi. Il a travaillé avec toutes les générations du plus grand au plus jeune, il a apporté son aide à qui voulait l’avoir, il a été en featuring avec plusieurs personnes des genres musicaux différents. Lutumba est mort paisiblement, sans tourmenter sa famille telle qu’il l’a voulu et en ayant accompli la majeure partie de ces vœux. Il s’est vu honorer vivant.

Gracia Kindji

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout