Dernières publications

«Les faits saillants de l’élection présidentielle, alternative en République Démocratique du Congo», tel est l’intitulé du livre que compte vulgariser dans les prochains jours, Albert Kawumbu.

Ce politologue de formation, analyste politique et activiste de la société civile, est un auteur éclectique, libre d’esprit, ayant ainsi un sens très élevé de la démocratie. Du haut de son âge un peu plus avancé, ce patriarche a tenu à immortaliser, dans ses écrits, les péripéties qui ont entouré le système électoral, sans oublier la cérémonie de la passation pacifique et démocratique du pouvoir, survenue le 24 janvier 2019, entre le Président sortant, Joseph Kabila, et l’entrant élu, Félix Tshisekedi Tshilombo. A en croire l’auteur, son écriture contribue à ce que la démocratie puisse devenir une tradition en RDC. «Nous voulons contribuer à ce que la démocratie devienne une réalité», dit-il avec un air convaincant.

Oui, il mérite du courage pour ce qu’il vient d’accomplir en produisant une œuvre de l’esprit. Le Président de l’ONG ‘’Ligue de conscientisation des électeurs’’, est sorti de son silence de la plus belle des manières, en donnant naissance à un livre qui retrace la suite des évènements qui se sont déroulés avant, pendant et après le scrutin présidentiel du dimanche 30 décembre 2018. Après les avoir analysés scrupuleusement, l’auteur appelle la population congolaise à la paix et à la démocratie. « Voyons les choses de manière dynamique et positive », fait-il savoir avec conviction. Il ne pouvait pas rester indifférent face à cette première alternance survenue en République Démocratique du Congo. C’est pourquoi, il a mis de sa plume, pour permettre aux congolais d’aujourd’hui, et aux générations futures, de connaître l’histoire de la RD Congo.

Recension
Dans son nouvel ouvrage intitulé : « les faits saillants de l’élection présidentielle alternative en République Démocratique du Congo», l’observateur du système électoral a démontré que l’alternance politique de la RD Congo devant permettre à la population congolaise à comprendre les avancées démocratiques de la nation congolaise. Il qualifie ses écrits comme un repère d’évaluation de l’élection qui a facilité l’alternance et le déroulement de la situation actuelle de la Res publica. «C’est une première dans notre pays depuis que le Congo est indépendant. Nous n’avons jamais connu l’alternance politique, voir un Président élu sortant et un président élu entrant, faire une passation du pouvoir au su et au vu de tout le monde», a élucidé Albert Kawumbu.

Alternance
En outre, il rappelle que son cher et beau pays, la RDC a connu des élections avec le Président Kasa-Vubu au suffrage universel indirect et le Président Mobutu qui a dirigé le pays pendant 32 ans, tout en organisant des élections au suffrage universel direct mais sans pluralisme politique. Comparativement à celles des années d’avant, ‘’l’élection du 23 décembre 2019, est un acquis majeur pour notre pays’, a-t-il tenu à préciser. Il a effectivement pris le temps d’analyser les différentes actions menées par le nouveau Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, entre autres, son discours d’investiture, son ouverture d’esprit et son dynamisme, qu’il voit d’un œil positif et qu’il qualifie d’ailleurs des signaux importants pour l’avenir de la République Démocratique du Congo. Abordant les questions d’actualité, M. Albert Kawumbu appelle la population congolaise à voir les choses de manière dynamique et que le Président est le garant de la nation. Pour lui, il ne faut pas se précipiter de juger ses actions ou décisions avant le temps fixé. Dans son élan, il a laissé entendre que la société civile ne fait pas une lutte pour conquérir le pouvoir, mais bien au contraire, elle surveille la gestion de la chose publique et s’intéresse à l’intérêt général de la Nation. « La société civile se présente pour exiger que la chose publique soit gérée pour l’intérêt général», martèle-t-il.
Il convient de souligner qu’Albert Kawumbu a promis de vulgariser ce nouvel opus scientifique, à travers les 26 provinces que compose la RDC.

MB & Grâce Makani

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout