Colors: Yellow Color

Kinshasa, la Capitale, via les réseaux sociaux était en ébullition le week-end dernier, suite à une sextape de l’artiste Héritier Watanabe qui a circulé sur la toile. Accusé pour atteinte à la pudeur et « proxénétisme », le Président de l’orchestre ‘’La team Wata’’ sera ce lundi devant les juges du parquet près le tribunal de Kinshasa-Gombe, pour donner plus de lumière sur cette affaire.

C’est un climat de tristesse, de consternation mais surtout d’angoisse qui règne actuellement au sein de la Société congolaise des Droits d’auteurs et Droits Voisins, « SOCODA ». Un véritable coup dur pour le Conseil d’administration de cette coopérative privée des Artistes. Oui ! Au moment où personne ne pouvait y penser, la mort frappe à la porte de la société.

Au cours d’une soirée très fascinante à la résidence officielle de l’Ambassadeur des Etats-Unis à Kinshasa, il a été organisé une réception spéciale, le 26 novembre 2019, dans le cadre de l'exposition « Arts in Embassies ». Mike Hummer et son épouse ont réservé un accueil chaleureux à tous leurs convives ainsi qu’aux personnalités tant politiques que culturelles, congolais et étrangers, qui ont rehaussé de leur présence à cette cérémonie.

«Anioto, les hommes léopards» est le titre de la toute première pièce de théâtre qui sera présentée au Musée national de la République Démocratique du Congo, ce 29 et 30 novembre 2019, à Kinshasa. L’annonce a été confirmée par l’artiste comédienne Starlette Mathata, au cours d’un entretien avec le quotidien La Prospérité.

Alors que le monde littéraire pensait qu’avec ses nouvelles fonctions de Sénateur, l’écrivain Didier Mumengi n’allait plus produire durant ces cinq années de sa mandature, hélas ! Ce dernier comme de coutume, a surpris le commun des mortels. Cette fois-ci, de la plus belle des manières et en un temps record.

La soirée de remise de prix de la 1ère édition du Trophée Pool Malebo Music Awards 2019 (POMAMA), s’est déroulée avec succès au salon Virunga de l’hôtel Memling à Kinshasa. Plusieurs artistes et mécènes ont été honorés à travers ce prix prestigieux qui consiste à encourager les meilleurs créateurs et leurs créations artistiques de Brazzaville et de Kinshasa. 

La Chorale nationale de l’église Fraternité Evangélique de Pentecôte en Afrique au Congo « FEPACO Nzambe Malamu» vient de lancer un nouvel opus musical sur le marché du disque gospel en République Démocratique du Congo. « Cinquantenaire » est le titre phare de cet album qui a fait l’objet d’une grande conférence de presse pour sa présentation officielle, le week-end dernier à Kinshasa.

Après le premier forum économique Russie-Afrique tenue au cours du mois d’octobre dernier à Sotchi, le pays de Vladmir Poutine, dans la foulée de discussions entreprises avec le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, s’est, en effet, lancé dans le raffermissement des relations avec la RD. Congo ainsi que d’autres pays africains.

Selon la Banque Africaine de Développement (BAD), l’industrie de la mode en République Démocratique du Congo représente au moins 200.000 dollars américains par an, en termes de production et business. Cette estimation renseigne un tableau déplorable pour un marché de plus de 80 millions d’habitants dont 80% de la population consomment des vêtements et accessoires d’habillement importés.
Ceci constitue un défi majeur pour Marie-France Idikayi, designer et fondatrice de Congo Fashion Week (CFW), qui a ouvert les portes de sa 8ème édition le 29 octobre 2019 jusqu’au 2 novembre, au Musée national de la RDC, à Kinshasa.
Pour l’initiatrice de ce projet, cette saison 2019 sera marqué non seulement par les défilés de mode et expo-vente de vêtements, mais surtout par la présentation du nouveau concept « Congo Fashion Council » qui est le Haut Conseil de la mode en RDC. L’objectif est de contribuer aussi au développement économique du Congo et sensibiliser les femmes fortes pour garder leur style.
CFW se présente comme une opportunité pour les jeunes qui ont la passion de la mode en vue de favoriser l’esprit de l’entreprenariat et de l’innovation dans le pays.
«L’impact de l’industrie de la mode Congolaise sur la croissance économique en RDC» est le thème retenu cette année pour donner la quintessence à cette grande messe de la mode africaine.
Comme chaque année, CFW a toujours réservé une partie scientifique dans cette rencontre qui veut être également un cadre d’échange entre panelistes, designers, stylistes, experts, modélistes, influenceurs et étudiants de réfléchir autour de la diplomatie de la mode et de son financement pour accompagner les entrepreneurs de la mode.
A travers des ateliers, il a été question de faire de l’état des lieux du domaine et de proposer des pistes de solutions pour rentabiliser et professionnaliser le secteur de la mode ou de la sape en RDC.
«Alors qu’ailleurs l’industrie de la mode génère de milliards dans le trésor publique, la RDC se cherche encore pour assoir le secteur avec un taux faible de consommateurs locaux. D’où, il est important de travailler ensemble sur la promotion globale de la création congolaise afin de rendre le secteur lucratif. Si nous aimons la mode congolaise, consommons local », a déclaré Marie –France Idikayi.
Evidemment, le secteur du textile-habillement est le deuxième secteur le plus important dans le monde en développement, après l’agriculture. En RDC, Congo Fashion Week s’est résolument engagé pour promouvoir et renforcer le business de la mode et soutenir et outiller les start-up de la mode congolaise. «Nous offrons la visibilité aux génies designers afin d’attirer les potentiels clients de la mode à découvrir leurs créations. C’est un rendez-vous de ventes et d’achats», a signifié la Fondatrice de CFW.
Devenue une plateforme incontournable de la promotion de design, CFW accueille cette année une vingtaine de designers venus du Congo profond, d’Afrique pour participer aux défilés de mode et expositions.

Jordache Diala

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout