Plus que résolu à offrir des services de qualité et diversifiés à ses passagers, la compagnie aérienne nationale Congo Airways ne cesse d’exceller dans sa politique de communication permanente avec sa clientèle.

Son Directeur Général, M. Balazire, est passé à l’offensive afin de fixer l’opinion sur la question des restrictions et interdictions de vol qui frappent plusieurs compagnies de transport aérien dont celles de la RDC. En effet, à travers une conférence de presse tenue le vendredi 14 décembre 2018 au siège de sa compagnie, Désiré Balazire s’est attardé sur l’état de la question ainsi que la situation actuelle de la compagnie qu’il chapeaute suite à la publication du règlement d’exécution UE 2018/1866 du 28 novembre 2018.

‘’Dès l’année 2019, la desserte de la zone Europe sera une réalité. Bien que la RDC soit comprise sur la liste noire des pays frappés par cette décision du 28 novembre, Congo Airways, l’un des transporteurs aériens évoluant sur le sol RD Congolais, bénéficie de certains privilèges relatifs à sa position au sein des associations internationales d’Afrique ainsi que du monde. En outre, sa certification IOSA conférée par l’Association Internationale des Transporteurs Aériens le 5 juillet 2018, ainsi que son appartenance à ce groupe, lui accorde le privilège d’entamer le processus TCO, Third Contry Operator, qui lui permettra de desservir, en boucle, le territoire européen nonobstant le fait que la RDC resterait encore sur la liste noire‘’, a éclairci M. Balazire.
Plus que des mots vains et vaniteux, il a démontré la pertinence du travail abattu par son administration ainsi que la longueur d’onde qui existe entre Congo Airways et les transporteurs nationaux et internationaux, tout en soulignant la bonne relation le liant à ceux-ci.

En effet, dit-il, si Congo Airways arrivait à planer dans les cieux des pays de l’Union Européenne, cela ne serait nullement une faveur, encore moins un don. Par contre, ce serait simplement les fruits des efforts consentis par la corporation, l’administration, l’équipe mobile et tout le personnel de l’organisation. Car, ‘’en trois ans et deux mois d’existence, l’entreprise a réalisé de très grosses performances, sûrement pas équitable à son âge, puisque ladite compagnie a vu le jour en août 2014 et a effectué son vol inaugural en Octobre 2018‘’, précise-t-il. Toutefois, renchérit-il, à titre de rappel et d’illustration, ‘’notre structure a été certifiée IOSA par l’IATA, nominée « Meilleure compagnie de l’année dans la catégorie de meilleur progrès grâce aux performances réalisées en 2017 en novembre 2018». Actuellement, Congo Airways entame le processus dénommé TCO en vue de sortir du carcan des transporteurs invalidés‘’.

Projection
Voulant anticiper les besoins et désirs de ses clients en vue de les satisfaire davantage, Congo Airways a profité de cette conférence de presse, pour informer à ses multiples usagers, que l’année prochaine sera encore mieux que celle-ci. De nouvelles destinations seront ouvertes en Afrique et dans le monde. Il s’agit de rendre effectif les vols vers les pays de l’Union Européenne, de lancer des lignes vers Abidjan, Bangui, Libreville, Brazzaville, Bujumbura, Nairobi, Luanda et Pointe Noire. Les aéronefs seront largués d’abord en réseau régional, pour ensuite s’étendre en dehors de la région. Certainement, toutes ces destinations s’avèrent importantes et prioritaires.

Réalisations actuelles

De son jeune âge, avec son expérience, le transporteur Congolais estime le nombre de passagers qu’il a déjà transportés à 930.000 personnes (hommes, femmes et enfants), et dénombre à 14 les aéroports desservis sur le territoire national.
Sur la liste des acquis de Congo Airways, M. Balazire compte le fait que l’aviation civile de Congo Airways ait reçu la mission de validation coordonnée, ICVM, menée par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale, OACI, du 6 au 19 novembre 2018. Pur lui, ce fût un grand évènement et l’un des plus marquants de cette fin d’année. ‘’L’existence de notre compagnie aérienne sur cette liste n’est pas liée au niveau de performance, elle est le résultat de carences anciennement reprochées à notre système d’aviation. Surtout que l’entreprise est née dans un environnement complexe‘’.
Les jours à venir s’annoncent prometteurs, heureux et plus sereins qu’aujourd’hui, paraphrase-t-il… Bientôt, Congo Airways aura, à travers le processus TCO, sa carte en mains pour desservir le territoire européen en se faisant inscrire sur l’Annexe B de cette liste.
L’espoir fait vivre, dit-on. Les fidèles bénéficiaires et usagers de cette institution aérienne attendent la matérialité de ces propos. Tout est clair désormais.

La Pros.

 

Statistiques

4777058
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
2265
6698
15406
4690826
32339
640929
4777058

Your IP: 3.235.29.190
2020-04-07 07:20

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg