Colors: Orange Color

Les architectes et entreprises de construction étaient en atelier organisé par l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements ce jeudi 7 février 2019 à Gombe pour leur sensibilisation sur les réformes opérées sur l’indicateur Permis de construire ainsi que sur la loi relevant de l’ordre des Architectes, en insistant sur le rôle de chaque contributeur dans l’amélioration de cette réforme.

C’est depuis le mois d’octobre dernier que les experts comptables attendent la mise en place des organes exécutifs de leur Ordre National au niveau tant provincial que national. Les élections qui devaient précéder cette mise en place ont déjà eu lieu, mais, plus de 5 mois après, les organes exécutifs ne sont toujours pas installés. Les experts comptables deviennent impatients. A en croire un d’entre eux, interrogé samedi par La Prospérité, leur regard ne sont tournés que vers la commission spéciale chargée d’agréer les premiers membres de l’Ordre national des experts comptables.
Créé par la loi n°15/002 du 12 février 2015, l’Ordre National des experts comptables de la République Démocratique du Congo (ONCE), peine à prendre son envol. Quatre ans après sa création, cette institution de lutte contre la délinquance comptable et financière et de soutien à la bonne gouvernance, n’est toujours pas dotée d’organes exécutifs opérationnels tant au niveau national que provincial.
Plusieurs experts comptables n’arrivent pas à comprendre comment cet organe transitoire de gestion de l’ordre mis en place par l’Arrêté du Ministre des Finances n’arrive pas à boucler sa mission, en dépit d’importantes recettes réalisées dont plus d’un demi-million de dollars encaissés, rien qu’avec les frais d’agrément versés par les candidats membres de l’ONEC.
Les experts comptables fustigent vraiment le comportement de la commission chargée d’agréer les premiers membres de leur Ordre national, qui, exerçant toutes les prérogatives dévolues au Conseil National de l’Ordre, ne rend pas compte de sa gestion aux Experts comptables.
En tout cas pour les experts comptables, il est temps que les membres de la commission spéciale comprennent que l’époque de la gestion opaque de la chose publique ou d’intérêt public est révolue. Et qu’ils ont beaucoup plus intérêt à finir leur mandat de manière honorable.
Pour le moment, les experts comptables attendent, sans délai, l’installation des Conseils provinciaux élus depuis le mois d’octobre ; la convocation au courant du second trimestre 2019 de l’Assemblée Générale des experts comptables afin d’élire les présidents de six commissions permanentes, membres de droit du Conseil National et de désigner les commissaires aux comptes devant certifier les états financiers annuels de l’Ordre, depuis l’installation effective de la commission spéciale chargée d’agréer les premiers membres de l’Ordre national des experts comptables.

Guy Elongo

 

Dans le souci de s’assurer du bien-être de la population lors des festivités de fin d’année, la ministre de l’économie nationale, Acacia Bandubola, a eu une séance de travail avec une délégation des opérateurs économiques qui œuvrent dans le secteur de l’alimentation.

*Depuis le début du siècle, les missions régaliennes de l’Etat moderne, c’est-à-dire, d’un Etat de droit se sont de plus en plus diversifiées, tout en entraînant ses objectifs vers la croissance économique qu’il doit atteindre.

Les intervenants du monde maritime international et du commerce extérieur, membres de l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA), ont participé du 29 au 30 janvier 2019, à la première session ordinaire du Comité directeur qui s’est tenue au Gabon, plus précisément à Libreville.

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout